Le goûter de la rencontre

C’était un début en noir et blanc, plein de clichés : d’un côté quelques bénévoles de la Maison, blancs et pas très jeunes ; de l’autre des jeunes du CEPIJE ou des adolescents engagés dans l’animation de la Maison, colorés et plus bruyants. On aurait pu rester ainsi, chaque groupe de son côté, à l’abri et se regarder en chiens de faïence.

Lire la suite